Les violences conjugales

Les violences conjugales peuvent être constituées de violences physiques, verbales et/ou psychologiques.

Ces violences conjugales constituent bien entendu une infraction pénale et peuvent donner lieu à sanction et réparation de vos préjudices.

L’avocat votre seul défense si vous êtes victime de violences conjugales

En outre, ces violences, qu’elles surviennent pendant le mariage, le pacte civil de solidarité et le concubinage peuvent donner lieu à protection.

Cette protection peut également être prononcée après la rupture du couple.

En outre, cette protection peut être ordonnée alors que des violences sont subies par vos enfants.

Il faut pour cela solliciter du Juge Aux Affaires Familiales une Ordonnance de protection.

Dans ce cadre, lorsque la vraisemblance du danger ou des violences a été constatée par le juge, ce dernier peut ordonner des mesures visant à vous protéger.

Il peut, par exemple interdire au conjoint auteur des violences conjugales d’entrer en contact avec la victime ou encore empêcher quelqu’un de porter une arme.

Par ailleurs, le juge statue sur la résidence séparée des membres du couple et se prononce sur les modalités d’exercice de l’autorité parentale. Il peut également, dans des situations extrêmes, autoriser la victime à dissimuler l’adresse de sa résidence.

Ces mesures de protection sont prises pour une durée maximale de quatre mois et peuvent, à tout moment, être supprimées ou modifiées.

Si vous êtes victimes de violences conjugales l’avocat pénaliste ou spécialiste en droit pénal est votre seul recours.